Jane Eyre

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Jane Eyre

Message  Emmy le Ven 27 Jan - 18:03

Rappel du premier message :

Jane Eyre

(Attention, ce topic contient des spoilers, si vous n'avez pas vu le film, ne pas continuer à lire la suite car ce topic contiendra notamment des photos et gifs spoilers !!!)


Ou le chef d'oeuvre de Cary Fukunaga Razz L'adaptation la plus réussit, la plus fidèle malgrès la courte durée du film, la plus intense en émotion, la plus sombre/gothique, la plus poêtique, la plus belle, la plus transportante, la plus captivante, la plus touchante. C'est l'adaptation ayant la plus BO, ambiance, paysages, images, réalisation et surtout casting ... Le meilleur Rochester et une des meilleure Jane de tous les temps



avatar
Emmy
FassAdminAvoy

Messages : 1054
Date d'inscription : 11/11/2011
Age : 27
Localisation : With my own Rochester !

http://british-vintage-cinema.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas


Re: Jane Eyre

Message  Amy le Ven 3 Fév - 19:50

Franchement Jane Eyre je pourrait le regarder en n'importe quel langue
avatar
Amy
FassAdminAvoy

Messages : 431
Date d'inscription : 12/11/2011
Age : 24
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jane Eyre

Message  Satine le Ven 3 Fév - 20:30

C'est vrai!
Les sentiments sont tellement bien exprimés.... Embarassed
avatar
Satine
Fassynator

Messages : 75
Date d'inscription : 29/01/2012
Age : 38

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jane Eyre

Message  Emmy le Ven 3 Fév - 23:12

Je suis d'accord mais je ne veux pas imaginer Rochester sans la chocolate voice de Michael Razz
avatar
Emmy
FassAdminAvoy

Messages : 1054
Date d'inscription : 11/11/2011
Age : 27
Localisation : With my own Rochester !

http://british-vintage-cinema.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jane Eyre

Message  Mawie le Sam 4 Fév - 11:43

Ah moi, je ne peux pas regarder un film autrement que dans sa langue originale What a Face
avatar
Mawie
David

Messages : 432
Date d'inscription : 13/01/2012
Age : 22
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jane Eyre

Message  Amy le Sam 4 Fév - 12:30

Emmy a écrit:Je suis d'accord mais je ne veux pas imaginer Rochester sans la chocolate voice de Michael Razz

Ouais avec sa voix tellement ... sensuel ptdr What a Face
avatar
Amy
FassAdminAvoy

Messages : 431
Date d'inscription : 12/11/2011
Age : 24
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jane Eyre

Message  Emmy le Sam 4 Fév - 12:54

Laughing Laughing
avatar
Emmy
FassAdminAvoy

Messages : 1054
Date d'inscription : 11/11/2011
Age : 27
Localisation : With my own Rochester !

http://british-vintage-cinema.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jane Eyre

Message  Satine le Sam 4 Fév - 16:41

Bon...j'ai craqué...j'ai commandé le dvd....
avatar
Satine
Fassynator

Messages : 75
Date d'inscription : 29/01/2012
Age : 38

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jane Eyre

Message  Emmy le Sam 4 Fév - 21:54

YOUHHHOUUUUUU C'est une très très sage décision Satine
avatar
Emmy
FassAdminAvoy

Messages : 1054
Date d'inscription : 11/11/2011
Age : 27
Localisation : With my own Rochester !

http://british-vintage-cinema.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jane Eyre

Message  terpsi le Dim 5 Fév - 15:22

T'as acheté quelle version la britannique avec le "french canadian" ou l'américaine ?
J'vais attendre quelques temps pour voir si je me l'achète ou pas scratch
J'ai déjà pas mal de DVD en attente de visionnage. Ce serait bien que je les regarde avant la fin de l'année
avatar
terpsi
FassAdmin

Messages : 1131
Date d'inscription : 23/01/2012
Age : 32
Localisation : Moselle

http://terdazaly.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jane Eyre

Message  Satine le Dim 5 Fév - 19:43

J'ai acheté l'américaine et le vendeur m'a assurer que les sous titre étaient bien français! Smile

J'ai pas pu résister,j'adore trop ce film!!!!
avatar
Satine
Fassynator

Messages : 75
Date d'inscription : 29/01/2012
Age : 38

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jane Eyre

Message  Emmy le Dim 5 Fév - 23:39

Ah oui oui je reconfirme, il y a bien une option sous-titre FR dans le DVD Américain Twisted Evil

Par contre tu as bien un lecteur DVD compatible avec ce DVD n'est ce pas ???
avatar
Emmy
FassAdminAvoy

Messages : 1054
Date d'inscription : 11/11/2011
Age : 27
Localisation : With my own Rochester !

http://british-vintage-cinema.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jane Eyre

Message  Satine le Lun 6 Fév - 6:19

Oui oui,j'en ai bien un,car j'ai dejà des dvd américain qui passe dessus! Wink
avatar
Satine
Fassynator

Messages : 75
Date d'inscription : 29/01/2012
Age : 38

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jane Eyre

Message  Emmy le Lun 6 Fév - 10:10

Ah super alors Wink
avatar
Emmy
FassAdminAvoy

Messages : 1054
Date d'inscription : 11/11/2011
Age : 27
Localisation : With my own Rochester !

http://british-vintage-cinema.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jane Eyre

Message  Emmy le Ven 2 Mar - 0:51

J'ai pu me reenseigner, et selon Michael, la scène dont tout le monde préfére (la scène après le mariage avorté où Rochester supplie Jane de rester) a pris 7 heures à tourner Shocked
Et on peut voir que ça a porté ses fruits Wink cheers
avatar
Emmy
FassAdminAvoy

Messages : 1054
Date d'inscription : 11/11/2011
Age : 27
Localisation : With my own Rochester !

http://british-vintage-cinema.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jane Eyre

Message  Ibtissem le Ven 2 Mar - 21:10

Wow c'est énorme Surprised mais vraiment ça valait le coup car cette scène est vraiment superbe et puissante! bounce
avatar
Ibtissem
Rochester

Messages : 527
Date d'inscription : 12/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jane Eyre

Message  Emmy le Dim 4 Mar - 2:46

Ibtissem a écrit:Wow c'est énorme Surprised mais vraiment ça valait le coup car cette scène est vraiment superbe et puissante! bounce

Exactement Ibti ! ça valait vraiment la peine Twisted Evil Je dis CHAPEAU
avatar
Emmy
FassAdminAvoy

Messages : 1054
Date d'inscription : 11/11/2011
Age : 27
Localisation : With my own Rochester !

http://british-vintage-cinema.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jane Eyre

Message  MilkySkin le Jeu 16 Aoû - 9:33

Bonjour à toutes !

Je ne suis pas très présente sur le forum mais je vais faire en sorte d’être un peu plus réactive en commençant déjà par vous donner ma réaction sur le film de Cary Fukunaga (que je remercie au passage) !

Enfin, j’ai pu voir Jane Eyre, il était temps ! Il passait près de chez moi et est resté deux semaines à l’affiche (un miracle !) et pourtant je n’ai pas pu aller le voir, trop occupée et en pleine lecture du bouquin que je voulais absolument finir avant de visionner le film. Je me suis arrangée pour trouver un autre cinéma qui le passait encore pas loin de mon boulot et voilà.
D’ordinaire, j’ai dû mal à me détacher du livre en regardant son adaptation et suis tjs en train de comparer les deux, ce qui s’est passé au début. Et puis, petit à petit, je me suis laissée emportée et j’ai pu savourer tranquillement.

Je reste époustouflée par la photographie, le jeu d’ombre et de lumière, les costumes, la musique et les acteurs. Les images étaient dignes d’un tableau de maître, Mia m’a ébahi par son jeu, je l’ai trouvé très crédible et tout à fait en phase avec l’image que je m’étais faite de Jane. Mon coup de cœur du film (si on oublie un tant soit peu Michael évidemment !).
Bien sûr, je reste un peu frustrée par les détails omis mais globalement je trouve l’adaptation fidèle au livre. Le réalisateur aurait pu développer un peu plus le film que je ne me serais pas rendu compte du temps passé ! Le film s’est écoulé à une telle vitesse que je serais bien restée encore 2h assise !
J’aurais aimé que soit mis plus avant la personnalité de Rochester dont on a bien perçu l’empreinte, certes mais qui pour moi s’est avérée trop superficielle, en fait les choses se sont passées trop vite entre lui et Jane, le jeu du chat et de la souris a été de courte durée et je trouve ça dommage. Mais bon, comme pour chaque argument avancé, il faut penser au timing !
La fin aussi m’a décontenancée. Hormis le fait que Rochester est encore sa main, c’est l’arrêt abrupt du film qui m’a laissé sur ma faim (et en pleurs Laughing ).

Par contre ce que j’ai apprécié et qui ne se trouve pas dans le livre, c’est lorsque Jane revient à Thornfield et que c’est Mrs Fairfax qui lui fait le récit tragique des lieux. Le réalisateur a dû trouver comme moi en lisant le roman que cette gentille dame disparaissait bien trop vite !
J’ai aussi aimé les touches d’humour de-ci de-là. Les gens riaient dans la salle ce qui m’a agréablement surprise. Ce qui m‘a fait rire aussi dans le film c’est que Rochester interprété par Michael est sensé être loin d’un Apollon alors que St John oui et là… comment dire ? enfin bon moi ça me va parfaitement sinon on aurait encore moins vu Michael à l’écran si les rôles avaient dû être inversés !!
Et donc Michael, eh bien… outre que sa tenue lui sied à merveille et que j’adore sa coupe, je l’ai trouvé très passionné, froid et autoritaire. Il a donc pour moi, très bien représenté Rochester ! Ce que j’ai beaucoup aimé, c’est sa voix. Ca me foutait des frissons de l’entendre rugir !
Je crois que je ne vais guère tarder à me procurer le dvd… En attendant j’aimerais revoir la version avec Charlotte Gainsbourg donc je n’ai aucun souvenir histoire de comparer.

Bref, Jane Eyre est un de ces films où on ressort le cœur gros, le visage larmoyant et qu’on n’oublie pas.

PS : Oh mon Dieu, je suis en train de lire vos commentaires avant de poster et je revois qq images du film qui me mettent les larmes aux yeux, c’est horrible… j’en frissonne !
L’affiche coréenne est splendide !
Je ne peux actuellement pas regarder les vidéos des scènes coupées mais figurent-elles dans un des dvd sortis ?? Merci !
avatar
MilkySkin
Fassynator

Messages : 71
Date d'inscription : 24/06/2012
Age : 31
Localisation : 78

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jane Eyre

Message  joane le Sam 18 Aoû - 7:55

Pas trop le temps de développer ma réponse mais je suis d'accord avec toi sur le film. Je trouve aussi que Rochester n'est pas assez développé, il est bien plus ambigu et séduisant dans le livre (si on oublie Michael bien sûr Very Happy ). J'ai l'occasion d'y retourner cet après-midi, après l'avoir vu une première fois à Toulouse le mois dernier Very Happy Very Happy Je donnerai mon avis sur le film plus en détails ce soir! Merci pour ta critique, elle était très intéressante Very Happy
avatar
joane
Freedent White Smile

Messages : 571
Date d'inscription : 15/03/2012
Age : 38

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jane Eyre

Message  MilkySkin le Dim 19 Aoû - 10:39

Merci Joane, c'est gentil^^.

Oui tout à fait, le côté ambiguë et séduisant est là mais pas assez mis en avant, c'est clair.
D'ailleurs j'ai pu enfin regarder les scènes coupées et OMG !! pale pourquoi les ont-ils enlevées ?!?
Merci beaucoup Emmy pour le partage et je suis d'accord avec toi, les 3ères scènes sont quand même cruciales, si c'est à cause des producteurs qu'elles n'ont pas été retenues je dis shame on them ! Ils n'ont rien compris !

Joane, j'attends tes commentaires avec impatience ! j'aimerais aussi le revoir une seconde fois au cinéma mais je pense pas en avoir l'occasion alors vivement que je l'ai en dvd !!


Dernière édition par MilkySkin le Dim 19 Aoû - 15:03, édité 1 fois
avatar
MilkySkin
Fassynator

Messages : 71
Date d'inscription : 24/06/2012
Age : 31
Localisation : 78

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jane Eyre

Message  joane le Dim 19 Aoû - 12:59

Je viens moi aussi de regarder les scènes coupées et elles me laissent une impression mitigée: en effet, elles sont très fortes et très belles, elles auraient permis au film d'être encore plus fidèle au livre (en particulier l'histoire de la danseuse française), mais elles sont peut-être trop explicatives... Je pense qu'elles auraient peut-être alourdi le film. Dès la première rencontre, il y a une tension extraordinaire entre Jane et Rochester, qui nous prend aux tripes à chaque tête-à-tête entre eux. Une scène plus explicative où Rochester aurait parlé de son passé avec la danseuse aurait sûrement affaibli cette tension...
J'ai préféré le film la deuxième fois. Comme toi Milkyskin je lisais le livre au moment où je l'ai vu la première fois et du coup, je pense que j'ai trop comparé les deux Crying or Very sad Hier, en le revoyant, je m'étais détachée du livre et j'ai encore plus apprécié la photographie, le montage habile et le va-et-vient entre les différentes époques de la vie de Jane. Ma scène préférée, c'est la scène avant la demande en mariage, quand elle "tombe le masque" et qu'elle lui dit qu'elle n'est pas "a machine without feelings". ça me fout des frissons d'y repenser Embarassed
Moi aussi j'ai été troublée qu'il ait tjs sa main à la fin Laughing Pauvre Michael, il est si touchant à la fin
avatar
joane
Freedent White Smile

Messages : 571
Date d'inscription : 15/03/2012
Age : 38

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jane Eyre

Message  MilkySkin le Dim 19 Aoû - 16:21

Oui sans doute mais justement ce petit côté explicatif fait aussi que les sentiments se trouvent encore davantage contrariés et ça donne un certain piquant à l'histoire, on comprend plus (ou moins c'est selon !) les sentiments que Jane peut éprouver envers Rochester.
En fait l'idéal serait d'avoir en dvd la version cinéma et la version avec les scènes coupées, histoire de voir ce qui tient le mieux la route. Mais il est vrai qu'on est plus frustrée lorsqu'on a lu le livre juste avant alors que la personne qui ne l'a pas fait peut interpréter à son aise (je pense en particulier à la scène coupée où on voit Rochester supplier à la porte, snif). Ah oui, leurs tête à tête sont extrêmement tendus (enfin je sais pas si nous ne sommes pas plus sur les nerfs qu'eux mais bon ! Laughing ) !! J'adore ces moments où chacun répond du tac au tac.
Oui comme toi j'aime beaucoup cette scène, dès qu'elle se fâche et pense qu'il se moque d'elle (j'aurais pensé comme elle à sa place vu son comportement !), elle sort de sa réserve, elle flamboie ! sunny
J'aimerais beaucoup revoir le film afin de profiter pleinement (surtout que tu m'as donné envie de le revoir... Very Happy ). Le 1er visionnage, c'est toujours une grande claque et le 2e souvent une confirmation du coup de coeur !
avatar
MilkySkin
Fassynator

Messages : 71
Date d'inscription : 24/06/2012
Age : 31
Localisation : 78

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jane Eyre

Message  Annette95 le Ven 12 Oct - 22:17

Le film est passé inapercu chez nous, du fait des incessants reports (presque 1 an et demi après la sortie US !) et de son échec ailleurs. Pourtant les critiques sérieux (type Positif et Cahiers du Cinéma) l'ont traité avec égards, et ont en gros souligné les qualités et les défauts de cette énième adaptation de Jane Eyre.

Le film est visuellement splendide : il y a une influence certaine de certaines oeuvres de Jane Campion, et la photo est à tomber. En ces temps de CGI moches à gogos (comme l'affreux Alice de Burton qui a révélé l'excellent Mia W.), ce travail sur la lumière m'a éblouie tout comme les paysages réels, particulièrement les jeux de chandelle, notamment dans la scène des adieux de Jane à Rochester près de la cheminée. Bref une direction artistique au top.

Le film est très fidèle au livre, jusqu'à reprendre des dialogues tels quels. Par contre, j'ai trouvé qu'il échouait à rendre palpable le caractère passionné de Jane, et c'est son principal défaut à mon goût. Mia est un choix idéal, et bien qu'elle soit très jolie au naturel, elle joue la fadeur avec doigté. Je trouve que le réalisateur a rendue Jane trop soumise, voire un peu midinette éblouie par son beau châtelain, baisse souvent les yeux, ce qui n'est pas le cas dans le livre, où elle lui tient tête, jusqu'à parfois faire preuve de 'candeur brusque' (ce qui plait d'ailleurs à Rochester). Les seules fois où on a retrouvé la Jane du livre, c'est quand sous l'arbre elle se déclare son égale devant Dieu (scène copier-coller du livre) et toutes les scènes avec Jane enfant.

Le problème finalement vient du fait que Rochester est joué par un acteur qui aurait été considéré très bel homme à l'époque où le livre fut écrit, alors que le héros de Brontë est décrit comme disgracieux physiquement, mais avec du charisme. Dans le film, quand Fassbender demande à Mia si elle le trouve beau, elle rougit comme une petite fille (le côté midinette qui m'agace un peu), alors que dans le livre elle est sincère, et poussée dans ses retranchements par Rochester, enfonce le clou en lui disant "Peut être me trouverez-vous grossière si je vous demandais en plus si vous êtes philanthrope ?".

Fassbender, ne correspondant pas au personnage, a l'intelligence de l'adapter à son jeu. Il joue beaucoup plus sur la sensualité contrainte de Rochester (un des traits du personnage dans le livre), et sur son ambigüité. Avec sa belle diction apprise dans les meilleures écoles d'acteurs à Londres, il termine souvent ses phrases avec un essoufflement suggestif, et il est toujours impeccable quand il alterne avec le froid où il fait montre d'un ton cynique et cassant. Dommage qu'il manque LA scène où on sent que les 2 personnages tombent amoureux, on ne sent pas grandir la passion, on passe très vite de la première rencontre Jane/Rochester aux scènes où elle boude avec l'invitation de Miss Ingram.

Même si j'ai trouvé que Fassbender donnait une des meilleures interprétatioons de sa carrière, je trouve que Orson Welles ou Toby Stephens qui l'ont précédé en Rochester correspondaient mieux au rôle.

Annette95
Fassynator

Messages : 59
Date d'inscription : 12/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re :Jane Eyre

Message  Line76 le Jeu 18 Oct - 11:57

Je n'ai pas encore vu le film, j'ai lu ou (plutôt dévoré) le livre en attendant de voir le film. J'ai été happé par cette histoire à tel point que je crois que "Jane Eyre" est devenu mon livre préféré.... J'attend la sorti du dvd pour le voir en VF sur mon petit écran. Il me tarde d'y être !!! En attendant je relis de temps en temps des passages du livre et je lis vos critiques.
avatar
Line76

Messages : 16
Date d'inscription : 24/09/2012
Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jane Eyre

Message  Annette95 le Jeu 18 Oct - 19:56

Line76 a écrit:Je n'ai pas encore vu le film, j'ai lu ou (plutôt dévoré) le livre en attendant de voir le film. J'ai été happé par cette histoire à tel point que je crois que "Jane Eyre" est devenu mon livre préféré.... J'attend la sorti du dvd pour le voir en VF sur mon petit écran.

En VF ??? C'est un blasphème ! Du Fassbender ça s'écoute O-BLI-GA-TOI-RE-MENT en VO !
c'est dommage de se passer de sa voix en VO, surtout qu'il fait partie des acteurs anglo-saxons en activité qui ont une des plus belles dictions (voix chaude, expressive et surtout il AR-TI-CU-LE au contraire des amerloques).

Annette95
Fassynator

Messages : 59
Date d'inscription : 12/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re :Jane Eyre

Message  Line76 le Ven 19 Oct - 11:40

En VF ??? C'est un blasphème ! Du Fassbender ça s'écoute O-BLI-GA-TOI-RE-MENT en VO !
c'est dommage de se passer de sa voix en VO, surtout qu'il fait partie des acteurs anglo-saxons en activité qui ont une des plus belles dictions (voix chaude, expressive et surtout il AR-TI-CU-LE au contraire des amerloques).


Ok, promis Annette je regarderais "Jane Eyre" en VO pour écouter la belle voix de Fassbender... Smile
avatar
Line76

Messages : 16
Date d'inscription : 24/09/2012
Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jane Eyre

Message  Annette95 le Mar 16 Juin - 17:41

Je ressors ce topic après avoir visionné la mi-série de la BBC Jane Eyre datant de 2006 avec Toby Stephens et Ruth Wilson, dont on m'avait tant vanté les qualités.
J’avais vu le film de 2011 au ciné, et je l’avais apprécié, puis je l'ai revu en vidéo, et le revisionnage a considérablement rehaussé la 1ère vision, car j’ai pu mieux prêter attention à l’élégance de la mise en scène et au jeu subtil de l’ensemble des acteurs.

J’avoue que je fais partie de ceux qui sont assez déroutés par l’enthousiasme excessif et l’aura autour de la version BBC de 2006, qui pour moi trahit plusieurs fois les caractères de Jane et Rochester, pour plaire au public moderne (voire fait du hors sujet total comme la scène sur le lit). J’aurais considéré la mini-série, si elle n’était pas une adaptation de Jane Eyre, comme un téléfilm excellent, je lui reconnais d’ailleurs des qualités formelles, une alchimie manifeste entre les 2 acteurs principaux, mais je ne reconnais pas les personnages du livre.

On en revient au débat tarte à la crème sur le travail d’adaptation : qu’est-ce qu’une bonne adaptation ? Préserver l’esprit de l’œuvre tout en se permettant des modifications à cause de contraintes formelles ? S’approprier une œuvre d’un autre et l’adapter à ses propres obsessions ? Pour Jane Eyre, on n’a jamais eu d’auteur avec déjà un univers fort, qui s’approprie un matériau d’origine (comme l’a fait Andrea Arnold en 2011 avec les Hauts de Hurlevents, adaptation qui a dérouté et n’a pas fait l’unanimité). Le film de 1943 de Stevenson portait la marque de la personnalité écrasante d’Orson Welles qui avait beaucoup de points communs avec Rochester et avait contaminé chaque plan et fourni des idées de mises en scène, et c’est le seul dans ce cas. Ici il s’agit d’adaptations (2006 et 2011) académiques, dans le sens le plus noble du terme.

Je vous préviens, je vais faire un pavé pour défendre l’œuvre de Fukunaga face à l’unanimisme de la version BBC 2006 :

Le film de 2011 partait avec un handicap : un acteur qui est a des années lumières de la description de Rochester, et qu’on verrait plutôt en M. Darcy ou en Bel Ami. Or le rappela plusieurs fois Fassbender pendant la promo du film, Rochester est l’archétype même du héros byronien, et c’est ce qui l’attirait en tant qu’acteur. Justement, Fassbender, acteur subtil et minéral, a su adapter le personnage a son jeu, et à projeter ce byronic hero (dédaigneux, fougueux, ombrageux, désabusé, mais fondamentalement bon malgré quelques aspects sulfureux), ce que Toby Stephens ne réussit pas vraiment à faire (ce n’est pas à cause d’un manque de talent, mais plutôt de la direction d’acteurs et du choix de Susannah White d’édulcorer considérablement Rochester, pour en faire un nounours vaguement macho).

Et l’alchimie entre Fassbender et la très fine Mia Wasikowska ne se joue pas au niveau de la complicité de copain/copine (au contraire de Wilson/Stephens), mais bien entre l’opposition de caractères entre un roué sensuel mal repenti et une jeune fille pure et forte. C’est ce que la scénariste de Fukunaga a retenu de la relation du livre, et c’est ce qui transparait à l’écran. Me revient le commentaire des Cahiers du Cinéma pour ce Jane Eyre 2011 : leur première rencontre avec la chute du cheval, dans un halo brumeux, voit Jane, jeune fille pure, tenter d’amadouer un cheval noir fier et fougueux, double évident de son séduisant maître : c’est de l’inégalité des forces que nait l’érotisme ; Fassbender, très byronien, joue comme s’il voulait dévorer Mia, écrivaient les Cahiers.

Ce qui me déplait le plus dans la version BBC, c’est d’avoir fait de Jane une pleurnicheuse et une midinette, ce que n’est pas du tout le personnage du livre. Je ne comprends pas qu’on trouve Mia froide : elle est austère, comme l’exige sa condition, mais a un grand amour propre, et une force de caractère qui la fait tenir tête à Rochester. Les 2 grandes scènes d’entretien près de la cheminée entre Wasikowska et Fassbender respectent bien plus le roman que leurs analogues version Wilson/Stephens. Tout est dans la mise en scène, les dialogues choisis dans le roman, le jeu et la gestuelle : quand Rochester fait mention de la « tale of woe », Mia très digne dit n’avoir pas connu de malheurs, et lors du second entretien, fait montre de son art de la pointe quand elle réplique à Rochester qu’elle est exactement comme toutes les gouvernantes fraichement émoulues de leur école avec leur « common tale of woe ». Quand le rustre Rochester parle de son inattention qui a provoqué la chute du cheval, car elle avait la tête dans son monde de lutins et de farfadets, elle réplique avec humour et une pointe d’arrogance que ces lutins ont quitté ses terres car ils ne sont pas assez sauvages pour lui, ce qui estomaque Rochester/Fassbender, car jamais aucune personne de condition inférieure, et a fortiori une femme, ne lui a jamais parlé de cette façon. Tous ces petits détails (dialogues repris du livre mais réarrangés) sont fidèles à l’esprit du roman, et comme l’a noté le critique des cahiers, le trouble vient de l’inégalité des forces.

Que dire de Ruth Wilson, qui m’a toujours semblée être une groupie à 2 doigts de s’évanouir devant chaque sourire de Toby : quand Rochester dit « enfin un sourire ! », dans le roman, Brontë précise qu’il n’avait rien de soumis et d’aimable, or le sourire de Ruth avec les yeux baissés de midinette en pâmoison devant le séduisant Toby, a tout du sourire aimable et soumis. Mia Wasikowska a une réaction totalement différente quand Fassbender lui demande si elle le trouve beau.

Ruth la pleurnicheuse à l’invitation de Blanche Ingram, Ruth la nounou mama de l’horripilante Adèle, Ruth la midinette quand Rochester la taquine avec les billets de banque, Ruth la pleureuse bis matinée de Caliméro quand elle sort la tirade de la « plain, obscur, poor girl » dans la scène de demande en mariage (oulàlà, qu'est-ce qu'elle surjoue !), Ruth la pleureuse III le retour quand elle voit Bertha après le mariage avorté, Ruth qui se fait limite tripoter les seins quand Rochester la supplie de rester, Ruth aux réflexions bateau et prêt-à-penser du genre « c’est la beauté intérieure qui compte » et autres « les enfants méritent de l’amour » (franchement, avec un caractère comme Rochester, ce genre de réplique attise plutôt son cynisme) mais où est la Jane Eyre du roman ????

Jane digne, fière avec une conscience aigüe du self-respect, enseignante donc qui apporte du savoir (et non pas nounou indulgente), maîtrisant l’art de la rhétorique, affrontant les aléas de la vie sans pleurnicher, qui tient tête aussi bien à son affreuse tante qu’à Rochester quand il la brusque ou fait montre de condescendance, qui fait une tirade féministe sur l’inactivité forcée des femmes, qui se contient lorsqu’elle est triste, qui réclame son salaire du avec dignité quand elle doit retourner à Gateshead, qui est traversée de toutes les passions mais refuse de céder à son code de conduite, et pour lequel on a des dizaines de pages passionnantes décrivant son combat intérieur dans le livre, etc, etc, tout ça je l’ai retrouvé dans le film de Fukunaga. La maturité du jeu de Mia est admirable, elle interprète toutes les facettes de Jane avec doigté. Le plus beau passage du film est incontestablement la scène des adieux avec Rochester, les visages des acteurs éclairés par les seules flammes de la cheminée, on regrette même qu’elle ne dure pas plus longtemps tant la force émotionnelle surclasse aisément toutes les pleurnicheries sensément émouvantes de Ruth.

La scène ajoutée de la version BBC (Rochester et Jane roulant sur le lit, qui la tripote !) m’a semblé être une faute de goût impardonnable : déjà qu’on avait une Jane pleurnicheuse la moitié du temps et un Rochester pas assez sombre et amer, mais la scène du lit aggrave le cas dans la trahison des caractères des personnages. C’est très clairement une concession au public moderne auquel il faudrait du « sexy » pour maintenir son attention (et un cadeau aux groupies anglaises de Toby). Encore une fois, s’il ne s’était pas agi d’une adaptation de Jane Eyre, j’aurais trouvé la scène sensuelle et qu’elle avait sa place. Mais là non. Question sensualité, je trouve que le film de Fukunaga, tout en étant en apparence très comme il faut, plus adroit : par exemple dans les dialogues plein de sous-entendus dans le 2ème entretien Jane/Rochester quand Fassbender parle de se réformer par la grâce d’un plaisir doux et frais – allusion évidente à la virginité de Jane (encore une fois, le critique du cahier avait bien expliqué en quoi le couple marche à l’écran).

Je dirais que le seul défaut du film de 2011 est de ne pas avoir de scène au milieu où on sent les personnages tomber amoureux : je ne m’explique pas que la scène du badminton ait été coupée au montage alors qu’elle aurait pu faire office de cet oubli (et n’allongeait pas irrémédiablement le film). Je suis admirative du travail de la scénariste qui a conservé les dialogues les plus pertinents et a réussi à condenser le roman en 2 heures par sa construction habile en commençant par la fin (chez les Rivers) pour dérouler habilement le parcours de Jane, faisant du passage à Thornfield LE flashback principal, pour revenir chez les Rivers. Avec les scènes coupées, en fait il y avait tout (même la visite de Bertha) sauf la scène de la bohémienne (ils avaient du trouver ça trop kitsch, ou plutôt ne voulaient pas rentrer en concurrence avec la version BBC qui a donné la version la plus intelligente de ce passage). Voilà de la modernisation intelligente (construction en flashbacks, procédé très cinématographique, plutôt qu’un déroulé fidèle des chapitres du roman), il n’y avait pas besoin de quasi-tripotage des seins pour « faire moderne ».

Je me répète le problème pour moi n’est pas Toby, c’est Susannah White qui a dénaturé Rochester, en le rendant trop charmant, rassurant et inoffensif (elle dénature également Jane à mon goût, dont on ne retrouve aucun des aspects féministes, ni la force de son amour propre et de son caractère).
C’est un Rochester javelisé pour midinettes, dont la face sombre (manipulateur, aussi bien bourreau que victime, dédaigneux, cynique, bipolaire, coureur de jupons) a été mise sous sourdine (un peu playboy, un peu macho pour émoustiller la gent féminine, mais pas trop hein ! c’est un romantique et un fidèle et un gentil en vrai !). Je suis sûre que si on avait demandé à Toby de jouer un héros byronien, il l’aurait fait. De plus, même s’il est au naturel assez séduisant, il a un physique un peu massif à la Orson Welles et correspondait, sur le papier, plus au personnage que l’élancé Michael Fassbender. Cependant, c’est l’acteur germano-irlandais qui parvient beaucoup mieux à retranscrire l’esprit et l’essence de Rochester : son jeu subtil laisse entrevoir en Rochester un intérieur en clair-obscur (alors même que le format film –trop court- ne permettait pas de faire des flashbacks sur son passé comme c’est le cas dans une série TV ; tout passe par la suggestion et dans le jeu de l’acteur), insaisissable (le propre de l’archétype byronien est d’être contradictoire) et n’est pas rassurant pour les filles.

Son approche de Rochester est à rapprocher de son Esmé de ‘Angel’, ou le beau-père incestueux de ‘Fish Tank’ voire Brandon dans Shame, c'est un rôle assez récurent dans la carrière de Fassbender : le faux prince charmant.

On a plus l’impression de voir une adaptation BBC dans l’esprit de celles, solaires, qui ont été faites sur les œuvres de Jane Austen, que d’un roman à l’atmosphère gothique.
Certaines scènes coupées du DVD du film de Fukunaga le rendaient encore plus gothique (certaines apparitions du ‘fantôme’ de Helen Burns, la visite de Bertha).

Annette95
Fassynator

Messages : 59
Date d'inscription : 12/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jane Eyre

Message  MilkySkin le Jeu 9 Juil - 14:01

Annette95, toujours aussi excellentes tes critiques ! Ca m'avait manqué.
Moi qui depuis quelques jours avais envie de revoir Jane Eyre, je pense que je vais me programmer un petit visionnage avant de partir en vacances !
Tu m'as même donné envie de voir la version de la BBC, juste histoire de voir ce que ça rend (et surtout pour fulminer devant l'interprétation de l'actrice qui selon toi est assez catastrophique, ça doit être mon coté maso !).
Mais de toute manière, Mia étant extraordinaire dans ce rôle et d'une terrible justesse, même si je n'avais pas lu tes impressions, je pense qu'il aurait été dur d'effacer de ma mémoire sa performance.
avatar
MilkySkin
Fassynator

Messages : 71
Date d'inscription : 24/06/2012
Age : 31
Localisation : 78

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jane Eyre

Message  Annette95 le Jeu 9 Juil - 20:09

Ce serait excessif de qualifier l'interprétation de Ruth Wilson de catastrophique, c'est surtout l'écriture de Jane qui m'a posé problème. Par contre, il y a UNE scène où je l'ai trouvée mauvaise et où elle surjoue : celle de la demande en mariage, les lèvres tremblotantes, versant 10000 larmes. Dans le roman, Jane se contient, puis fulmine, et reste digne, ce que Mia joue admirablement.
Ruth Wilson était un mauvais choix de casting à mon sens, et peut être un poil trop âgée pour le personnage.
Si tu as regardé la série Luther avec Idris Elba, Ruth Wilson c'est celle qui joue Alice la psychopathe, et elle est impeccable. Son physique très particulier (la lèvre supérieure de canard) et son jeu collent parfaitement.

Mais matte la série BBC, elle reste de bonne facture (et la scène de la bohémienne est très bien adaptée par exemple). Ici la partenaire de Michael Fassbender dans la série HEX, la blonde Christina Cole, joue Blanche Ingram.
Par contre, la fille française qui joue Adèle est irritante sans compter son accent atroce, sans doute une pique anti-française de nos voisins de la perfide Albion. La petite fille qui jouait Adèle dans le film de Fukunaga était attachante, tout en gardant son côté frivole (et elle jouait bien, de toute façon tous les acteurs sont merveilleux dans le film de 2011).

Annette95
Fassynator

Messages : 59
Date d'inscription : 12/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jane Eyre

Message  MilkySkin le Ven 10 Juil - 8:11

Je me suis mal exprimée. Catastrophique dans le sens où ça ne correspond pas au personnage de Jane Eyre. Mais il est vrai que l'actrice fait selon le scénario donné aussi...
En fait, par rapport à ce que tu écris, ça rend l'impression que Ruth Wilson est trop démonstrative dans sa manière de jouer alors que Jane Eyre est tout le contraire, dans la réserve.
Je ne connais pas la série Luther mais je viens de regarder de quoi il s'agissait et comme c'est le genre de série que j'apprécie, je pense qu'elle va se rajouter à ma liste "à regarder". Merci du tuyau !
Dans le même temps, j'ai pu voir à quoi ressemblait l'actrice et je plussoie, elle a un côté Daffy Duck !

Je ne me souviens pas du tout de la scène de la bohémienne du livre... Moi et ma mémoire désastreuse !
Christina Cole dans le rôle de Blanche Ingram, ça doit lui aller comme un gant !
Ce que j'ai aimé dans le film de Fukunaga, c'est aussi son côté sombre. Est-ce que ça transparait autant dans la version de la BBC ?
avatar
MilkySkin
Fassynator

Messages : 71
Date d'inscription : 24/06/2012
Age : 31
Localisation : 78

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jane Eyre

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum